test

REJOIGNEZ-NOUS ! facebook twitter google viadeo

Aide à domicile sur Bordeaux pour les personnes agées en perte d'autonomie

Le maintien à domicile est une volonté pour une grande majorité des personnes âgées confrontées à une perte d’autonomie. Pour que ce soit possible, et en complément du soutien apporté par les aidants familiaux, ils font appel à des services d’aide à domicile, qui veillent au bien-être de la personne. 

 

Cependant, selon l’évolution du degré de dépendance de la personne âgée, la question d’une entrée en établissement médicalisé (appelés aussi EHPAD, établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes) peut se poser, et ce afin de garantir à la personne âgée une prise en charge adaptée à son état.

En tant qu’aidant familial, il n’est pas toujours simple d’aller à l’encontre des envies et volontés de vos proches, ce sujet pouvant vite constituer une source de tensions et de conflits.

En tant que professionnel de l’aide à domicile, lorsque le maintien à domicile devient difficile et inadapté à l’état de la personne âgée, notre mission consiste aussi à vous alerter et à vous accompagner afin de prendre les décisions les plus adaptées au bien-être de vos proches. 

Dans cet article, nous allons vous présenter les limites du maintien à domicile, et comment faire en sorte que le passage en EHPAD se fasse dans les meilleures conditions.

Pourquoi envisager un passage en maison de retraite médicalisée ?

Il existe plusieurs facteurs qui justifient d’envisager l’orientation d’une personne âgée au vers un EHPAD et tous prennent en considération la condition actuelle de la personne.

La personne âgée se met en danger à son domicile : 

Les situations de mise en danger à domicile subviennent le plus souvent lorsque la personne âgée est atteinte d’une démence type Alzheimer (DTA). Atteinte de ce type de pathologie, la personne peut voir sa capacité de jugement du danger altérée: utilisation inappropriée d’objets et/ou de produits dangereux, de médicaments, dangers liés aux déambulations,….etc.

Même en cherchant à prendre le maximum de précautions pour éviter les mises en danger à domicile, lorsque la maladie atteint un certain stade, seul un placement en unité protégée au sein d’un EHPAD peut garantir la préservation de l’intégrité physique de la personne.

Absence de vie sociale et relationnelle : 

Les personnes âgées ont besoin d’être entouré et d’avoir une vie sociale active pour bien vieillir. Si la personne vit seule et ne reçoit que peu de visites, elle peut souffrir de solitude, ce qui nuira à son état de santé général et accélérera la perte d’autonomie. 

Le logement est inadapté à l’état de la personne :

Pour bien vieillir à domicile, l’habitat doit être aménagé pour limiter les risques de chute, et faciliter le quotidien de la personne. Un logement inadapté peut s’avérer dangereux sans la réalisation d’aménagements spécifiques. Le maintien à domicile ne pourra plus être possible dans de bonnes conditions.

La coordination entre professionnels devient trop difficile :

Dans le cadre du maintien à domicile, plusieurs professionnels médicaux et/ou paramédicaux peuvent être amenés à intervenir à domicile (aides à domicile, infirmières, médecin, kiné, …..etc). Cette situation est observée lorsque la personne a besoin de nombreux soins et d’un suivi médical régulier. Lorsque la coordination devient trop complexe à assurer et pour le bien-être de la personne, un placement en EHPAD devient alors plus cohérent. 

Dernier élément (et non des moindres), l’aspect financier. Tous les facteurs énumérés ci-dessus ne peuvent être considérés indépendamment des capacités financières de la personne. A l’instar du maintien à domicile, les maisons de retraite médicalisées ont un coût, tout en sachant que l’A.P.A (Allocation Personnalisée d’Autonomie) peut également servir au financement des coûts liés à un hébergement en EHPAD.

 

Comment réussir la transition entre le domicile et un EHPAD

Il peut être difficile d’aborder ce sujet avec votre proche, mais le dialogue et l’anticipation de cette étape, lorsque cela est possible, seront vos meilleurs alliés. Chaque personne a le droit, dans la mesure du possible, de choisir l’endroit ou elle souhaite passer ses dernières années.

Pour faciliter la transition domicile-établissement, et éviter qu’elle ne soit trop soudaine, vous pouvez également opter pour l’accueil de jour ou l’accueil temporaire en EHPAD. Ces dispositifs permettent à la personne âgée de s’adapter peu à peu à un nouvel environnement médicalisé.

 

Pour vous aider à choisir un établissement médicalisé, un comparateur officiel est disponible sur le site du gouvernement pour-les-personnes-agees.gouv.fr