test

REJOIGNEZ-NOUS ! facebook twitter google viadeo

Aide à domicile sur Bordeaux pour les personnes agées en perte d'autonomie

La santé est l’une des préoccupations principales des Français, et les candidats à la présidentielle l’ont bien compris. Elle reste une des thématiques principales des programmes et chaque candidat prévoit de nombreuses mesures.

Cependant, la question du vieillissement est souvent absente des discours politiques, bien qu’elle concerne l’ensemble de la population. 

De plus, un sondage réalisé par le SYNERPA (Syndicat national des établissements et résidences privés pour personnes âgées) révèle que l’accompagnement des personnes en perte d’autonomie est le 3ème sujet sur la santé que les Français souhaiteraient voir abordé au cours de cette présidentielle.

Cf. Voir les attentes des français en matière d’autonomie

Si l’ensemble des candidats s’accordent sur la santé problématique de la sécurité sociale et sur la prévention, ils n’ont pas tous les mêmes priorités en matière de vieillissement de la population.

En attendant que leurs programmes s’étoffent sur ce point-ci, nous vous proposons une synthèse des principales mesures relatives à la santé des seniors.


Les mesures de Nicolas Dupont-Aignan 

Parmi les mesures phares de son programme, le candidat propose :

  • L’instauration du remboursement d’un bilan de santé régulier pour chaque français âgé de plus de 40 ans
  • Equiper les EHPAD de moyens de fonctionnement pour permettre aux résidants de vivre dans de bonnes conditions : « Nous devons augmenter les effectifs des aides-soignants et des aides médicaux psychologiques en EHPAD, mettre en place quelques lits de soins palliatifs en EHPAD avec présence d'une infirmière toutes les nuits dans l'établissement, ceci pour limiter aussi l'engorgement des urgences de l'hôpital avec les personnes âgées. Plus généralement, il faut renforcer les synergies entre les EPHAD et les hôpitaux afin d'éviter de fermer ces derniers. »


Les mesures de Benoît Hamon

Benoit Hamon considère l’allongement de la durée de vie comme une chance, étant un levier de dynamisme. Il souhaite une meilleure gestion de l’argent public pour le bien-être de nos aînés :

  • Construire des EHPAD modernes, recruter des personnels soignants, mieux les former et mieux les rémunérer grâce à l’argent public
  • Créer de nouvelles places d’accueil et réguler l’offre pour diminuer le reste à charge payé par les familles
  • Le remboursement par l’assurance maladie des activités physiques prescrites par un médecin pour une personne souffrant d’une maladie chronique 
  • Augmenter l’APA de 30%
  • Augmenter le minimum vieillesse de 10%
  • Pour financer la perte d’autonomie, Benoît Hamon souhaite intégrer cette problématique dans le cadre du revenu universel, et envisage également l’intégration obligatoire d’une assurance dépendance dans les complémentaires santé et prévoyance. 


Les mesures de Jean-Luc Mélenchon 

  • Développer un réseau public de maisons de retraite avec des tarifs modérés
  • Créer 10 000 places par an en EHPAD sur 5 ans
  • Réduire le reste à charge des familles de 500 euros par mois pour les personnes en établissement
  • Augmenter de 50% le montant de l’APA pour ceux qui restent à domicile
  • Permettre une meilleure formation du personnel médical

Pour financer ces différentes mesures, le candidat privilégie les pistes de l’impôt et des cotisations mais refuse la prise en charge de la dépendance par des organismes privés qui pratiqueraient des tarifs trop élevés.


Les mesures de Marine le Pen 

Pour la candidate, la loi sur l’adaptation de la société au vieillissement ne va pas suffisamment loin et est la seule à évoquer dans son programme le rôle des aidants familiaux.

Ses mesures sont : 

  • Le développement des politiques de prévention
  • Accélérer la mise en conformité des bâtiments qui reçoivent du public aux normes d’accessibilité
  • Maintenir le lien social de ceux qui sont isolés en développant les missions de services civiques par l’intermédiaire des associations locales 
  • La création d’un cinquième risque de Sécurité sociale consacré à la dépendance et au handicap pour que tous les Français puissent être pris en charge sans considération financière
  • Pour les aidants : L’octroi d’un trimestre de retraite pour cinq trimestres consacrés à l’aide d’un proche dépendant ainsi que d’un élargissement du droit au répit
  • Pour développer la Silver économie, son programme prévoit la création d’un fonds d’investissement 100 % public en partenariat avec la Banque publique d’investissement pour encourager les innovations

Pour financer ses différentes propositions, la candidate précise qu’« il faut lutter contre la fraude, mieux gérer le système de protection sociale, imposer un délai de carence pour l’accès aux soins des étrangers en situation régulière »


Les mesures d’Emmanuel Macron 

Le candidat affirme vouloir adapter la politique au vieillissement. Parmi ses propositions : 

  • Le remboursement à 100% du traitement des formes sévères d’hypertension artérielle (HTA)
  • Un plan d’investissement de 5 milliards d’euros pour favoriser l’innovation technique médicale sur la période 2018-2022 
  • Soutenir et développer « les solutions d’hospitalisation à domicile et de maintien à domicile pour éviter les hospitalisations inutiles et favoriser le confort des patients les plus fragiles »
  • Intégrer dans le droit à la formation « un chèque bilan santé/social », proposé au début des situations de dépendance et à période régulière


Les mesures de François Fillon

François Fillon souhaite revoir la gestion de l’assurance maladie, et propose la suppression du tiers-payant comme plusieurs autres candidats.

Il souhaite en priorité:

  • Faciliter l’accès des seniors à une assurance complémentaire de qualité en améliorant l’aide à l’acquisition d’une couverture santé (ACS) pour les personnes âgées qui voient leurs dépenses de santé et le coût d’une complémentaire augmenter fortement avec l’âge.
  • Harmoniser les processus d’instruction, de décision et de contrôle de l’APA qui sont trop différents selon les départements
  • Lancer une grande campagne nationale pour financer la recherche sur la maladie d’Alzheimer
  • Faire de l’aide aux personnes âgées une priorité de l’engagement de service civique, étendu pour cette action spécifique aux plus de 25 ans.

 

Si la santé et l’économie liée au vieillissement sont des thèmes abordés dans les programmes, les mesures proposées sont disparates selon les candidats. La Silver Economie, bien qu’elle soit une préoccupation pour la population, peine encore à réellement s’imposer en politique.

Pour comparer les mesures des candidats à la présidentielle en matière de santé, vous pouvez consulter le site suivant : www.lasantecandidate.fr

Nous vous invitons également à regarder le replay de l’émission Le Magazine de la santé qui s’est intéressée aux enjeux de la présidentielle le 07 Mars 2017.