test

REJOIGNEZ-NOUS ! facebook twitter google viadeo

Aide à domicile sur Bordeaux pour les personnes agées en perte d'autonomie

Sondage santé et société CSA

Le vieillissement de la population est un enjeu qui ne connait aucune frontière. Selon une étude menée en 2013, 1/3 des européens considèrent la prise en charge des personnes âgées dépendantes comme mauvaise ou insuffisante. Alors, qu’en est -t-il de des mesures de financement de la dépendance dans les autres pays de l’Union Européenne ?

Quelles sont les politiques adoptées par les principaux pays européens en matière de prise en charge des personnes âgées en perte d’autonomie ?

 

Des études comparatives montrent que si les services proposés pour le maintien à domicile sont globalement identiques dans chaque pays, des différences existent :

-          Sur les principes de protection sociale,

-          Sur le degré de décentralisation des dispositifs,

-          Sur l’ampleur du vieillissement,

-          Sur le rôle de la famille.

Silver Autonomie vous propose un rapide panorama des différentes politiques en vigueur chez nos voisins européens :

ALLEMAGNE:

Enjeux démographiques :

C’est le 2ème pays le plus vieux d’Europe après l’Italie. En 2014, 20,5 % de la population allemande avait 65 ans et plus (21,5 % en Italie).

Les plus de 65 ans seront près de 29 % à l’horizon 2030. Le taux de dépendance vieillesse de 31,2 % en 2010 devrait bondir à 46,2 % en 2030.

Dispositif :

L'assurance dépendance est obligatoire et est adossée au régime d'assurance maladie :

Les bénéficiaires peuvent choisir entre des prestations en nature, dispensées à domicile ou en établissement, et des prestations en espèces. 

Le financement est assuré par des cotisations sociales, partagées de façon égale entre les salariés et les employeurs.

 

GRANDE BRETAGNE:

Enjeux démographiques :

Les personnes âgées de plus de 65 ans représentaient 16,3 % de la population en 2009 et les plus de 80 ans 4,6 %. Le taux de dépendance vieillesse était de 24,72 % en 2010. Il est estimé à 33,23 % pour 2030 et à 42,14 % pour 2060.

Dispositif :

Le prise en charge des personnes âgées dépendantes est confiée aux collectivités locales. Elles doivent planifier et organiser l'offre de services, mais n'ont pas l'obligation de les fournir directement : elles peuvent recourir à des prestataires privés ou financer les intéressés pour qu'ils achètent les services dont ils ont besoin. En règle générale, ces services sont totalement à la charge des personnes dont le patrimoine dépasse un certain niveau. Les autres bénéficiaires doivent payer un ticket modérateur, dont le mode de calcul varie d’une collectivité à l’autre.

Les personnes âgées de plus de 65 ans peuvent percevoir la prestation d'assistance dite «attendance allowance » qui est attribuée sans condition de ressources et dont l’utilisation n'est pas contrôlée.
  

ESPAGNE

Enjeux démographiques :


En 2010, les personnes âgées de plus de 65 ans représentaient 16,9% de la population et les plus de 80 ans 4,9%. Le taux de dépendance vieillesse était de 24,43% pour 2010. Il est estimé à 34,32% pour 2030 et à 59.07% pour 2060.


Dispositif :

Depuis le 1er janvier 2007, un dispositif de prise en charge de la dépendance est rentré en vigueur et couvre toutes les formes de perte d'autonomie, quelles qu'en soient les causes (âge, maladie, etc.).
  
Le dispositif repose sur la coopération de l'État et des communautés autonomes : la loi nationale détermine le cadre dans lequel les communautés autonomes organisent la prise en charge des personnes dépendantes et l'État conclut avec les communautés autonomes des conventions pour l’application des dispositions nationales.

Sur le plan financier, la loi nationale prévoit également la coopération de l'État et des communautés autonomes, les crédits des communautés autonomes pour le financement de la dépendance devant être au moins égaux à ceux de l’état.

 


Les crédits de l'État se subdivisent en deux fractions : d'une part une contribution par personne dépendante et d'autre part un montant négocié avec chaque communauté autonome. Par ailleurs, les bénéficiaires participent au financement du dispositif en fonction de leur capacité contributive. 

 

ITALIE

Enjeux démographiques :

En 2010, les personnes âgées de plus de 65 ans représentaient 20,3% de la population et les plus de 80 ans 5,8%. Le taux de dépendance vieillesse était de 30,99% pour 2010. Il est estimé à 42,45% pour 2030 et à 59,32% pour 2060.

Dispositif :

Le dispositif public de prise en charge de la dépendance, secondaire par rapport à l'aide informelle assurée dans le cadre familial, est complexe et fait intervenir divers acteurs : les prestations en espèces sont versées par l'État, tandis que les prestations en nature sont fournies par les régions et les communes.
Les personnes de plus de 65 ans qui éprouvent des " difficultés persistantes " à accomplir les actes élémentaires de la vie quotidienne peuvent bénéficier de l'indemnité d'accompagnement, prestation en espèces, versée par la sécurité sociale. Elle est versée quelles que soient les ressources des intéressés.

 

Les prestations en nature sont fournies par les régions et les communes : les services sanitaires (hébergement en établissement spécialisé, centres de jour, etc.) par les premières, et les autres par les régions et les communes (aménagement du logement, aide à domicile, aide à la mobilité, etc.). Certaines régions fournissent également des prestations en espèces, en général affectées.